différents problèmes



Backup contaminé


Un backup propre et sain est parfait pour réparer un système contaminé ou corrompu, Nous avons vu comment éviter que les backups soient contaminés, mais attention, parfois il est très difficile de se rendre compte que nos sauvegardes sont en réalité mauvaises, et qu’il comporte encore plus de risque de les utiliser. Un grand nombre de sociétés sont actuellement contaminées mais ne le savent pas encore. Quand une société ne sait pas qu’elle a en réalité été attaquée, elle continue à faire ses sauvegardes naturellement.
Il est important de se rendre compte que la sécurité est un sujet très complexe et toujours incertain. Aucune société, peu importe le budget consacré à la sécurité ne peut assurer qu’elle ne risque absolument rien et qu’elle est parfaitement saine. De plus, il faut se rappeler que la plus grande faille de sécurité n’est autre que l’humain.



Protection des backups


Les trois règles principales concernant les backup sont, au minimum trois copies, dans deux formats différents, avec une des copies stockée sur un autre site. Le concept derrière ces trois règles c’est la redondance, cela permet d’augmenter les chances qu’au moins un backup survive en cas de catastrophe ou de dysfonctionnement.
Il est intéressant de développer un peu les trois règles ci-dessus. La première “Au minimum trois copies” signifie des copies à différent endroits, différents disques par exemple, différents répertoires sur un même disque ne comptent pas !
La seconde “Dans deux formats différents” signifie que il faut au moins deux méthodes différentes pour stocker les données, par exemple un backup stocké sur un SSD et un autre sur un HDD.
La dernière “conserver une copie sur un autre site” signifie que au moins un des backup ne doit pas se trouver sur le même site que les autres car dans le cas d’un incendie ou d’un autre accident un des backup survivra.
Pour ce qui est de la protection de manière général des données, des anti-virus et des pare-feu peuvent réduire le risque que les données soient compromises.



Fiabilité des backups


A l’heure actuelle, les ordinateurs portables ont besoins d’être rapides, silencieux, durables, économes en énergie insensibles aux champs magnétiques et aux vibrations nous aurons donc tendance à privilégier des SSDs.
C’est une autre paire de manche quand il s’agit d’un data center de backup, en effet les principales préoccupations sont la fiabilité, l’espace de stockage et le coût alors que les SSDs peuvent rivaliser avec les HDDs dans les deux premières, les HDDs sont par contre beaucoup moins coûteux, ils seront donc majoritaires dans les Data Center. Dans le cas d’un backup privé (sans faire appel à une société externe), le HDD est tout autant recommandé et ce pour les mêmes raisons.
Une autre raison qui permet au backup d’être fiables est que les données ne sont jamais transportées sur le réseau (intranet exclus), les risque liés à la récupération ou à la perte des données est trop important pour envisager cette solution. Plus simplement un problème dans la couche physique peut corrompre l’ensemble du backup.
Pour un particulier les moyens de protéger un backup sont les même que pour des données classiques, pour des entreprises il est possible d’installer des systèmes permettant de supporter des failles du système électrique comme des UPS dans le cas d’une panne de courant pendant le backup (les particuliers peuvent aussi en installer mais le budget à prévoir est bien plus important. Certains systèmes permettent aussi d’isoler les composants qui posent problèmes à la réalisation du backup pour que celui puisse s’effectuer sans risque de corruption.