Linux est un système de plus en plus complet, qui est de nos jours de plus en plus utilisé. La première solution est sûrement une des plus simple à mettre en place. L’utilitaire que nous allons utiliser s’appelle TimeShift, très similaire à l’utilitaire TimeMachine disponible sur MacOs, il est complet, simple, rapide à utiliser et fiable !


La première étape est de formater le disque dur que nous allons utiliser. Pour cela démarrer le logiciel Disk.


Choisissez votre disque dur externe (vérifiez bien pour ne pas faire d’erreur car cela supprimera vos données).


Et choisissez l’option “formater le disque”
attention, le disque sera effacé pendant cette opération



Cliquer sur le signe + pour créer une nouvelle partition.
Une fois toute ces étapes effectuées, vous avez un disque prêt à recevoir vos sauvegardes.
Vous pouvez maintenant, démarrer TimeShift.


Pour plus de facilité, démarrer l’assistant.


Choisissez la solution qui vous convient, RSYNC est la solution conseillée par défaut.


Attention ici à bien choisir votre disque dur externe fraichement formaté


Vous pouvez ici choisir la fréquence de sauvegarde


N’oubliez pas de sauvegarder votre répertoire personnel.
Vous n’avez plus qu’à terminer, et lancer une sauvegarde manuellement avec le bouton créer.
La deuxième solution est plus compliquée mais encore plus efficace, elle sera plus destinée à un public ayant des connaissances de bases en informatique.
Nous allons essayer d’être le plus clair possible pour vous aider. Cette solution repose sur le célèbre logiciel clonezilla, un logiciel disponible en live cd.
La première étape est la création du live cd, pour cela il est nécessaire de télécharger le fichier .iso ici. Après cette étape, deux choix s’offre à vous, le graver sur un dvd avec IsoBurner par exemple, ou alors de créer une clé usb de type bootable avec LinuxLive USB creator (ou encore l’outil disponible de base sur linux). Par soucis de facilité nous choisirons la deuxième solution. (attention, la clé usb sera effacée pendant cette opération).
L’outil de base est “créateur de clé usb”.


choisissez l’image iso, et enfin la clé usb sur laquelle il faut mettre l’image.
Troisième étape, démarrer sur ce live cd. Une fois la clé usb prête et branchée à l’ordinateur, démarrons l’ordinateur. Pour démarrer sur le live cd, il faut accéder au bios (en appuyant sur ESC ou F11 ou DEL selon le modèle de l’ordinateur) et choisir la clé usb comme périphérique de démarrage (option boot order).


Une fois ceci fait, vous pouvez sauvegarder et redémarrer l’ordinateur.


Choisissez la première option, qui est le démarrage par défaut.


Choisissez la langue qui vous convient.


Sauf si vous avez un clavier spécial, ne changez pas cette option.


Nous entrons ici dans clonezilla pour avoir une interface graphique plus agréable.


Nous voulons faire une sauvegarde d’un disque vers une image, nous allons donc choisir la première option ici aussi.


Le lieu de destination sera le disque dur externe, donc encore une fois la première option.


C’est à ce moment qu’il faut brancher le disque dur externe.


Appuyez sur CTRL + C quand votre disque est détecté.


Choisissez maintenant votre disque dur externe dans la liste.


Choisissez le lieu où stocker l’image. (un dossier par exemple)


Le disque se monte alors, si tout se passe bien vous pourrez appuyer sur entrer.


Nous allons à notre niveau laisser le mode débutant


Comme prévu nous allons utiliser la première option car nous voulons sauvegarder le disque complet.


Il ne reste plus qu’à donner un nom à l’image


Choisir le disque à sauvegarder.


Il est possible de vérifier le disque avant, cela est à votre convenance


Ici il est préférable de vérifier l’image avant


Vous pouvez chiffrer l’image si vous le désirez


Choisissez l’option à effectuer après la sauvegarde


Appuyez simplement sur entrer


Vérifiez vos paramètres et lancer la sauvegarde


Bien joué, maintenant il ne reste plus qu’à attendre.
Pour restaurer votre image, recommencer la procédure, mais choisissez restoredisk